Loader

Comment avoir plus d’harmonie familiale et réduire le climat de tension?

La parentalité est une aventure, ma foi, extraordinaire, mais sa formule marathon peut nous donner le vertige. Avouons qu’être parent est une incroyable montagne russe et c’est bien plus compliqué qu’on aurait pu se l’imaginer. Avec des hauts et des bas, la famille n’évolue pas toujours comme dans nos rêves.

Tous les parents rêvent d’élever une famille dans l’amour, la tendresse et l’harmonie. Puis, un beau jour, on réalise qu’on s’est  transformé en quelqu’un qu’on ne voulait pas devenir. Une mère et un père en colère, surchargé et irrité.

Il y a toutes sortes de raisons qui font qu’élever notre famille peut devenir de plus en plus difficile (pression sociale, anxiété, surperformance, santé précaire, fatigue, surcharge, crise financière, maladie, deuil, séparation, enfant à défis particuliers, handicap, perte d’emploi, traumatisme, épuisement, hospitalisation, etc.) et je suis persuadée que toutes les familles passeront par-là quelques fois dans leur vie.

J’ai perdu ma mère tragiquement et le choc m’a tiré vers le bas. Alors que j’étais le pilier de la famille, je suis devenue une femme en colère. En colère contre moi, contre la vie et contre tous les petits riens qui n’étaient pas la faute de mes enfants. Mener à bien le quotidien était lourd. Tout m’apparaissait toujours de trop. Je suis remontée, mais ce n’est qu’après coup que j’ai réalisé que j’étais descendue.

De fil en aiguille, il se peut qu’on se sente toujours une mère frustrée ou un père insatisfait à répéter impatiemment, à crier ou à être en confrontation constante avec nos enfants.

Aucun parent ne rêve de se disputer sans cesse.

Il est possible de transformer progressivement le climat pour ramener un peu plus de douceur dans notre quotidien.

Je suis Jessica Rousseau, Éducatrice spécialisée, Coach familial fondatrice de Maman Éducatrucs et je te suggère plusieurs actions quotidiennes concrètes pour réduire les tensions.

Comment créer un climat plus chaleureux?

 

Multiplier les contacts affectueux

Gardez son réservoir d’amour à ras bord!

Mot d’ordre : petit geste bref, mais souvent, souvent, souvent!

  • Je lui souris
  • Je le regarde dans les yeux
  • Je l’observe tendrement
  • Je m’assois en silence près de lui
  • Je lui fais des câlins gratuits (sans raison, juste comme ça!)
  • Je glisse ma main dans ses cheveux en passant près de lui
  • Je lui fais une chatouille ou de l’humour pour désamorcer un petit désaccord
  • Je lui donne des surnoms affectueux
  • J’arrête ma tâche, je dépose mon téléphone pour le regarder quand il me parle
  • Je l’écoute pour de vrai pendant quelques minutes
  • Je le remercie quand il s’implique
  • Je lui dis dit ce qu’il fait de bien et ce qui me fait plaisir
  • Je joue avec lui au moins 5-10 minutes par jour
  • Je l’implique dans ce que je suis en train de faire

Permettre plus d’autonomie

Les parents, on est parfois trop contrôlant!

Fais ceci, fais cela…Pas comme ci, mais comme cela…T’as encore oublié ceci… As-tu fait ça, ça et ça?

Ah, tu es toujours comme ceci et jamais comme cela…

Nous partons de la bonne intention de vouloir les éduquer, mais à force de tout contrôler, ils ne se sentent jamais à la hauteur.

Sans mettre de côté toutes vos règles, apprenez à en laisser aller un peu là où ce n’est pas si grave que cela, après tout.

Mot d’ordre : On réduit les critiques inutiles et on augmente le niveau de confiance!

  • Je lui confie une tâche spéciale qui lui témoigne ma confiance en lui ( ex: Je te laisse utiliser le couteau pour couper les concombres de la salade)
  • Je vais chercher ses conseils pour des trucs qui font appel à ses talents ou ses qualités (ex: Quelle chemise devrais-je porter, selon toi? Tu es bon avec les choix de couleur.)
  • Je lui demande de m’enseigner quelque chose dans lequel il est agile (ex: Je n’arrive pas à utiliser mon application sur le téléphone, peux-tu me le montrer?)
  • Je m’installe près de lui pour le guider, mais je garde le silence (ex: J’attend au vestiaire pendant qu’il essaie de boucler ses lacets. S’il a besoin, il va me le dire.)
  • Je réduis mes directives (ex: Je me tais quelques minutes avant de lui dire de laver ses mains, ranger ses chaussures, défaire sa boîte à lunch, etc.)
  • Je le laisse essayer des choses même s’il y a un risque de se tromper (ex: Il souhaite préparer lui-même sa valise pour aller en week-end chez sa grand-mère…Ok!)
  • Je retiens certaines de ses idées (ex: Tu as de bonnes suggestions pour décorer la fête. J’en note quelques-unes!).
  • J’écoute son opinion (ex: Tu as le droit de ne pas être d’accord avec moi. Explique-moi ce que tu penses poliment et je vais t’écouter.)
  • Je réduis mon flot constant de consignes (ex: Assis-toi droit, tiens ta fourchette comme il le faut, lève tes manches, essuie ta bouche…)
  • Je garde dans ma tête certains commentaires inutiles (ex: Ah! C’est compliqué avec vous, y’a pas moyen que tout le monde soit content.)
  • Je réduis le nombre de critiques que je lui adresse (ex: T’es toujours le dernier, t’as encore fait un dégât, t’es jamais content, etc.)
  • J’évite de le reprendre sur tout, il y a plusieurs façons de faire (ex: Ben non, on ne prend pas un stylo pour cocher ton agenda, on prend un surligneur, voyons!)
  • Je me retiens de tout faire à sa place pour sauver du temps (ex: Ah, donne-le moi, je vais le faire!)
  • Je l’observe jouer à distance en me permettant un plaisir à moi aussi (ex: Il joue au basket avec un copain dans la rue et je m’assois plus loin pour lire.)
  • Je laisse plus de temps pour des jeux libres (ex:  Je laisse le Samedi avant-midi flexible pour que chacun joue librement plutôt que de planifier plusieurs activités et déplacements.)
  • Je réduis l’horaire journalier des activités « surplus » qui nous bousculent (ex: Plutôt que 3 cours de Karaté par semaine après l’école, ce sera 1.)
  • Je prévois plus de temps pour les routines matinales et du coucher (ex: Plutôt que d’être impatient par peur de manquer de temps, je prévois plus de temps pour apprécier le moment.)

Pour avoir de l’aide personnalisée, clique ici pour m’écrire!

Jessica Rousseau, MamanÉducatrucs xx



coaching-messagerie-icone

Coaching

boutique_icone

Boutique