Loader

Rêver de plus, mais apprécier l’essentiel.

Je rêve de plus grand. Je rêve de plus beau. Je rêve parce que ça me motive et que ça me donne des objectifs. Je rêve parce que ça m’inspire et que ça me propulse. Je rêve parce que rêver ça me fait du bien.

Je rêve et je n’arrêterai pas. Parce que rêver, c’est bon.

Je rêve de ma grande maison aux plafonds hauts et aux grandes fenêtres qui laissent rentrer une sublime lumière naturelle.

Je rêve d’une cuisine avec un îlot immensément long pour jaser, grignoter et cuisiner tous ensemble.

Je rêve d’une salle à manger pour accueillir la grande famille sans remanier tous les meubles.

Je rêve…

Mais, moi, j’ai une petite maison.

Dans ma petite maison.

On est rentré à deux.

Il y avait une cuisine correcte, une salle de bain désastreuse et beaucoup de choses à faire.

Le début des listes.

On l’a rempli de meubles, de travail, de projets et d’un chien.

On l’a rempli d’un enfant après l’autre et on est devenu cinq.

Dans ma petite maison, maintenant, il y a des rêves et de l’amour.

Dans ma petite maison, il y a le chaos et une famille.

Dans ma petite maison, il y a des rires, des pleurs, des folies et des chamailles.

Dans ma petite maison, on se marche sur les pieds, mais c’est sûrement pour mieux se serrer les uns contre les autres.

Dans ma petite maison, on entend tout, mais c’est sûrement pour mieux se parler, s’écouter et se dire des mots doux.

Dans ma petite maison, on peut toujours se regarder, s’apprécier, se coller et communiquer.

Chez moi, c’est petit, mais c’est grand.

Chez moi, tout y rentre, surtout l’essentiel.

Chez moi, il y a du bonheur.

Le bonheur, ce n’est pas MA petite maison.

Le bonheur est DANS ma petite maison.

Et ça, ça rentre partout.

Pour recevoir un coup de pouce, MamanÉducatrucs répond à vos questions!

Informez-vous!

Jessica Rousseau, MamanÉducatrucs xx



coaching-messagerie-icone

Coaching

boutique_icone

Boutique