Loader

Arrête de chialer

Savais-tu que ton niveau de bonheur est étroitement relié à ton niveau de chialage?!

«Frette-Net-Sec de même!»
J’te l’dis: «Arrête de chialer.»

Arrête de chialer.

Ton chum n’est pas devenu «tata» en devenant papa. S’il l’est à tes yeux, c’est soit qu’il l’était déjà avant, soit t’es devenue sa mère, au fil du temps. Fack, arrête d’être sa mère pis laisse-le dont être ton chum, laisse-le dont être un père. Il a, très certainement, toutes les habiletés intellectuelles, manuelles, organisationnelles, qui lui permettent totalement d’être tout autre chose qu’un «tata».

Arrête de chialer.

Ton enfant, ce n’est pas l’une des tâches à faire sur ta liste. Ça requiert beaucoup d’attention. Alors, arrête de comparer ta vie au jour où tu avais 20 ans. À 20 ans, t’avais une petite job, un appart, une passe d’autobus et des devoirs. Tu ne penses pas que c’est normale que la vie, ça change?

Arrête de chialer.

Il pleut, il mouille, il neige. Ben oui…pis? Y’a pire que ça dans la vie, non?

Arrête de chialer.

C’est lundi. Ben oui, tu travailles, comme tout le monde. Fack, soit tu abordes ça comme une corvée soit tu vois ça comme un moyen de te réaliser, de socialiser et de te développer. Sinon, ben arrête de subir et fais des choix pour vivre.

Arrête de chialer.

Savais-tu que ton niveau de bonheur est étroitement relié à ton niveau de chialage?! La famille du grand bonheur. Le couple amoureux jusqu’à la fin des temps. Le «team» du siècle. La job de rêve. Ok. Et pourquoi pas? Chacun à ses critères relatifs au bonheur.

Mais, le bonheur, c’est d’abord et avant tout, une question d’attitude. L’attitude, c’est une chose que TU contrôles. Pas les autres. Pas ton chum. Pas tes enfants. Pas ta job. Le bonheur, ça se travaille. Ce n’est pas tout cuit dans le bec.

Arrête de chialer.

Choisis d’être heureuse et fais ce qu’il faut pour l’être. Y’a personne qui livre du bonheur à domicile. Ça ne se commande pas. Ça ne s’achète pas. Ça se passe en toi.

Le bonheur, il est là…Un café. Un câlin. Un merci. Un roman. Le bonheur n’est pas DANS toutes ces petites choses, mais dans ce qu’elles te font vivre. Un sentiment de détente, une joie, un réconfort, un plaisir. Le bonheur, ça s’attrape. Ça se transmet. Ça se partage. C’est une question d’attitude.

Apprivoise tes pensées et chasse toutes celles qui ne méritent pas de les laisser piétiner ton bonheur. Parce que le bonheur, c’est une série de petits quelque choses que tu t’arranges pour vivre, le plus souvent possible, chaque jour de ta vie.

Arrête de chialer.

Parce que quand tu chiales, tu piétines toi-même sur ton bonheur et du même coup, sur celui des autres.

MamanÉducatrucs



coaching-messagerie-icone

Coaching

boutique_icone

Boutique