Loader

3-4-5-6 ans et il suce son pouce : est-ce qu’on le laisse faire?

Te rappelles-tu lors des échographies? Sucer son pouce, ça commence dans le ventre de maman!

Puis, il tétera le sein, le biberon, sa main, son pouce, la patte de son toutou ou le coin de son doudou. Et on ne s’en formalisera pas plus que cela!

  • Mon bébé #1 : Mâchait la patte de son toutou.
  • Mon bébé #2 : Prenait la suce.
  • Mon bébé #3 : Prend son pouce.

Mais quand sucer son pouce s’étire jusqu’à 3-4-5-6 ans, que doit-on en penser?

Je suis Jessica Rousseau alias MamanÉducatrucs, TES et Coach familial. Je te donne quelques outils pour ton coffre de super-parent!

Besoin vs habitude

Le besoin de succion est présent durant les premiers mois de vie. Par la suite, le comportement relève plus d’une habitude pour s’apaiser.

Généralement, vers 3-4 ans, l’habitude va s’estomper sans toutefois nécessairement disparaître.

 

Ah oui, les hormones!

La succion libère des endorphines qui procurent à l’enfant des sensations de bien-être. Quel beau moyen pour bébé de gérer ses émotions!

 

La suce vs le pouce

Certes, on ne jette pas le pouce à la poubelle! Une habitude plus difficile à sevrer, mais tout autant possible! Nous verrons cela.

 

Oui, mais les dents!

On le sait, l’enfant doit arrêter de sucer son pouce. C’est mauvais pour ses dents, son palais, etc. De plus, difficile de développer l’usage de la parole avec une suce ou un pouce toujours dans la bouche!

 

Le pouce, seulement de temps en temps?

Il prend son pouce au dodo? C’est un moyen parmi tant d’autres pour se détendre et ça va passer tout seul. Pas de stress!

 

Encore très souvent?

Sans pour autant s’en inquiéter, il est peut-être temps d’y voir.

Plus l’enfant va utiliser son pouce petit, plus il lui sera difficile de se passer de cette habitude plus grand.

On pense à un sevrage en douceur qui va se faire sur plusieurs semaines (voir même plusieurs mois!).

 

À faire en premier

Comprendre pourquoi il suce son pouce. Il s’ennuie? Il décompresse de sa journée? Il est nerveux?

Comment faire autrement? Flatter un toutou ou frotter une balle? Se coller avec maman-papa? Jouer pour se changer les idées? Tenir le livre à l’heure de l’histoire?

Se faire un plan! Choisissez quelques trucs à essayer.

 

*Attention! Ne mettez pas tout le focus là-dessus. En lui répétant toujours d’arrêter ou en lui interdisant systématiquement son pouce à toutes les occasions, il le fera encore plus (pour gérer le stress que ça lui occasionne!).

Quelques trucs alternatifs!

Cibler des moments d’abstinences.

  • On laisse la suce dans le lit et on la reprend seulement quand on revient pour les dodos.
  • On l’autorise la suce pour un trajet en voiture, mais pas en sortant de la voiture. La suce reste dans l’auto.
  • On essaie de ne pas sucer le pouce pendant le temps de l’émission, ok?
  • Pas de pouce pour les 10 premières minutes de l’histoire dans le lit (on part le Time Timer!).
  • Etc.

Combler autrement!

On essaie de le distraire ou de répondre à son besoin autrement.

  • Il suce son pouce pour passer le temps? Jouez un peu plus avec lui, prévoyez une activité pour l’intéresser, occuper ses mains, etc.
  • Il cherche à se consoler? Prenez-le dans vos bras, réciter une formule magique, chanter une comptine, etc.

Utiliser le renforcement positif.

Chaque effort et chaque réussite se souligne. On le félicite et on le récompense (calendrier, collant, étampe, smarties, etc.).

Utiliser son imagination.

  • On invente une histoire sur le pays des vielles suces.
  • On saupoudre le pouce de poudre magique.
  • On utilise un livre jeunesse pour dire bye bye à la suce.
  • On met un pansement de super-héros sur le pouce.
  • On place une petite boîte à suce pour la ranger quand la suce a besoin d’être tranquille.
  • On dessine un bonhomme ou on met de la couleur sur le pouce en guise de rappel.

Chacun son rythme!

Ce n’est pas une habitude de bébé lala. Il n’est pas rare que même passé 4-5-6 ans, l’enfant puisse avoir une petite rechute lors de changements stressants. Si l’habitude est gênante socialement pour lui, mettez des limites sans devenir trop drastique non plus. Restez compréhensif!

Pour avoir de l’aide personnalisée, choisis une formule de coaching pour toi!

Jessica Rousseau, MamanÉducatrucs xx



coaching-messagerie-icone

Coaching

boutique_icone

Boutique